Etienne Graindorge, réalisateur en informatique musicale

Etienne Graindorge est musicien-ingénieur du son. Issu d'un double cursus musical et scientifique, il intègre en 2006 la Formation supérieure aux métiers du son du Conservatoire de Paris (CNSMDP) et se forme notamment à la direction artistique, à la prise de son, et à l’informatique musicale. Il participe à plusieurs productions, enregistrements et concerts, tels que le disque «Allegro Barbaro» de Varduhi Yeritsyan et le disque «Bass walk with me» de Fabrizio Rat, sélections «jeunes solistes» du CNSMDP.

Particulièrement intéressé par le concert contemporain et l'informatique musicale, il conçoit le dispositif d'interactions vidéo/son pour la performance «A couple of times» de Fabrizio Rat et Myriam El Haik, sélectionnée au concours "Innovatoire 2009".  En 2011 il rejoint le studio de création musicale la Grande Fabrique en tant qu'ingénieur du son et réalisateur en informatique musicale pour la création d'œuvres de Michele Tadini,  Lorenzo Bianchi, et Tom Mays. 

Ingénieur du son et interprète électronique auprès de l'ensemble soundinitiative, ou de la violoncelliste Marie Ythier, il enseigne également l'informatique musicale aux étudiants ingénieurs du son du CNSMDP depuis 2013. Il enregistre deux disques avec le label Artalinna en 2014 : le disque "Meeting Ginastera" du pianiste cubain Gabriel Urgell Reyes, et le disque "Contemporary Works for Timpani" de Benoît Cambreling avec Emanuela Piemont, Yi-Ping Yang et des membres du quatuor Bela.

Il a également collaboré avec la compagnie Artefact pour les représentations du spectacle Alaska Forever au festival d'Avignon ; avec le Quatuor Thymos et la compagnie Saporta sur le spectacle Notes+ à la Cité de la Musique ; avec la compagnie le Grain pour les représentations du spectacle Giardino della parola et de Fabbrica Illuminata de Luigi Nono au festival d'Avigon 2015.